La pensée positive

La pensée positive permet de clarifier son esprit, et d'être plus zen.

Zen sous couvert de recherche d'une forme d'harmonie, la décoration et la beauté se sont emparés du vocable à des fins de marketing. Le mot est désormais galvaudé tant il a été utilisé à toutes les sauces, accolés à tous les items.

Être zen, c'est avoir l'esprit en paix. Entre philosophie et art de vivre, la démarche zen nous invite à mieux comprendre qui nous sommes vraiment.

De quelle manière ?

En étant pleinement ce que nous sommes, à ce que l'on fait, dans l'instant présent.

Exercice

Prévoyez pour la semaine un ou plusieurs moments par jour de concentration, pendant l'embouteillage, la queue au distributeur.

L'objet de cette concentration sera une pensée positive retenue dans une liste que vous pouvez rédiger calmement au préalable.

Qu'est-ce qu'une pensée positive ?

Il s'agit ici non pas de vision plus optimiste de la vie (comme lorsque l'on dit: "positive ce qui t'arrive" pour inciter à dédramatiser une tuile...), mais nous désignons à travers ces termes toute affirmation objective et constructive qui fait sens pour vous, selon votre vécu et les leçons que vous en retirez.

L'objectif présent est de vous efforcer d'entrer ces nouvelle façons de penser dans votre esprit pour que cela devienne une évidence, de façon à par exemple éviter toujours les mêmes désillusions.

Comme vous le savez sans doute, il ya un lien étroit entre vos façons de penser, vos émotions et vos comportements.

Exemple: penser "on me doit des égards", vous expose à la colère si quelqu'un vous néglige, et vous entrerez peut-être en conflit avec cette personne.

Si votre postulat de départ avait été différent, comme par exemple "je ne suis pas concerné par les jugements de l'autre", votre émotion aurait été teintée d'indifférence et vous n'auriez pas cru devoir laisser quiconque déterminer votre comportement.Or, contrairement à ce qu'on croit souvent, o­n peut changer, o­n a le choix d'agir autrement, d'ue façon qui ne fasse plus souffrir.

Il ne s'agit pas pourtant de changer les autres à de rares exceptions près. Mais soi..Pour y parvenir, il vous faut effectuer un profond, sincère et assidu travail sur vous-même.

En voici les rudiments:

1. Repérez les situations qui vous mettent généralement dans des situations de malaise.

2. Dégagez les croyances qui justifient à vos yeux le caractère insupportable de ces situations comme : le désordre, le vide, le sexe, la nourriture, la foule (écrivez ce qui vous concerne ici...) est une menace pour moi, je dois contrôles l’autre pour m’affirmer, tout échange est rapport de force, être au chômage est une honte, c'est "tout ou rien", je dois plaire à tout le monde, je dois tout contrôler sinon je suis faible, o­n doit s’occuper de mes besoins à ma place, je suis nul(le), les autres doivent deviner mes besoins, je suis tout le temps fatigué(e).

3. Rectifiez- les en en contestant la logique, en vous obligeant à les remettre en question comme si elles étaient celles d'un autre que vous.

4. Dressez la liste des vérités que vous pouvez leur substituer avec plus d'objectivité désormais.Si vous manquez d'idées, la liste suivante peut vous servir d'appui car o­n est un peu tou(te)s dans les mêmes galères.

5. Le bilan quotidien :

Chaque soir, prenez rendez-vous avec vous-même pour faire le point: avez-vous au moins deux ou trois fois médité sur votre vérité de la semaine? Et, autre question, quelle que soit cette vérité: il y a sûrement des choses positives qui se sont produites aujourd'hui, peut-être que votre humeur bougonne les a tout simplement dédaignées...? Si si, il y en a sûrement une petite liste à reconstituer de tête ou à recopier sur un agenda de développement personnel à la date d'aujourd'hui.Allez-y,sans concession, et ne faîtes pas le ou la difficile passez bien au crible les moments vécus, profitez-en pour revenir sur ceux que vous regrettez (comment pourriez-vous mieux réagir si cela se reproduisait?

Quelle leçon la vie a-t-elle pu vous offrir avec telle ou telle tuile ?

Où vous êtes-vous épaté(e) ? senti(e) débordé(e) ? reconnu(e) ?

Plus tard, vous pourrez relier ces réflexions au Programme "Connaissance de soi" à profit.Pour ce commencement, rédigez votre liste et concentrez-vous quelques moments par jour, sans vous demander d'agir autrement que d'habitude, ce sera un formidable effort d'attention à vous.

A bientôt pour la suite de l'application !

Retour au blog

© Ikdo 2015 - Site réalisé par Easywebconcept - Design Linelabox

Created with Linelabox